26

AOÛT

L’accroche est comme l’hameçon. C’est ce qui fait que vous allez attirer et capter l’attention de votre client. Au téléphone, l’accroche doit arriver juste après les salutations, la présentation, et la validation des coordonnés du client. Une accroche doit être courte et doit aller directement au but. Elle ne doit pas dépasser 10 à 12 mots.

Elle doit permettre à un interlocuteur de se voir et de se reconnaitre dedans ; à savoir d’imaginer que ça parle de lui. Si l’accroche ne permet pas à un interlocuteur de se voir dedans et de vouloir lui ressembler, alors l’accroche n’est pas bonne.

Que ce soit par écrit ou par téléphone, la bonne accroche parle au présent car le présent est le temps de l’action ce qui va créer de l’attention chez l’interlocuteur. Il faut évidemment choisir des mots simples et être clair sans utilisation de termes techniques et de termes de savants. Il faut rester simple mais avec des mots qui attirent l’attention.

Une bonne accroche doit aussi faire preuve de chaleur humaine et de dynamisme, mais aussi doit être respectueuse et solide. Il faut montrer que ce que le téléopérateur dit est du ferme.

Alors… Comment construire son accroche ?

Parler d’un bénéfice recherché par le client

Par exemple dans le domaine des assurances et des banques il est important pour un interlocuteur de vous entendre parler d’une croissance de deux chiffres. Cette croissance est très importante chez les personnes qui pensent souvent à leurs budgets

Parler des chiffres forts

Il faut parler des chiffres forts à savoir les chiffres clés. Il peut s’agir d’une offre comme d’une exonération ou un pourcentage de satisfaction client. Par exemple, on peut dire : ‘’ 95 % de nos clients sont satisfaits dont 42 % sont devenus des clients récurrents.’’ Dans ce cas, votre interlocuteur peut se sentir concerné des chiffres que vous présentez.

Evoquer les actualités

Le phénomène de crise rend les entreprises très vigilantes par rapport à leurs démarches commerciales. Elles cherchent à proposer de la nouveauté aux clients et prospects dans le but de ne pas les perdre. Evoquer les actualités, peut captiver plus le sens l’ouille de votre interlocuteur.

Prendre appui sur un effet limité dans le temps

C’est réconfortant de faire croire à un client qu’une offre lui a été destinée grâce à sa fidélité et que vous tenez à lui en faire bénéficier le plus tôt possible car c’est une offre limité dans le temps. La limitation en matière de temps pourra rendre le client plus attentif à ‘égard de cette accroche.

Donner une référence à l’historique passé du client

‘’Comme c’était convenu’’ ou ‘’suite à notre dernier échange’’ ces expressions donnent l’impression à l’interlocuteur qu’il est en lien avec vous dans quelque chose dans laquelle il était acteur. Ceci donne beaucoup plus de puissance à votre accroche.

Rebondir sur une information recueillie

La qualification des fichiers est une technique clé de la vente. Dans une opération de qualification, de fichier, il est très facile de se référer à une recherche faite par le client. On peut ainsi dire : ‘’Dans le cadre de votre tel projet/ chantier ‘’…  Cette phrase est une phrase captive comme le client est déjà sûr d’avoir fait cette recherche.

Situer votre interlocuteur dans votre secteur de référence

Dans le cas de qualifications de fichiers, si par exemple  le client souhaite avoir des travaux de maçonnerie, il faut citer son savoir-faire et son portefeuille client dans ce domaine-là. Par exemple : ‘’45 % de nos clients sont dans le bâtiment’’... Cette phrase d’accroche peut attirer l’attention du client suite à son besoin.

Présenter les meilleurs références

Les grands partenaires avec qui vous travaillez aideront à améliorer votre taux d’accroche. Les grands partenaires renommés augmentent la crédibilité de l’entreprise chez laquelle vous travaillez, à savoir également la qualité de sa prestation. Ces belles références, si elles parlent à votre interlocuteur, il se verra dedans et viendra vers vous.

Partager sur :